Royal juge diffamatoires les critiques sur sa gestion régionale

le
15
SÉGOLÈNE ROYAL CONTRE-ATTAQUE SUR SA GESTION DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES
SÉGOLÈNE ROYAL CONTRE-ATTAQUE SUR SA GESTION DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES

PARIS (Reuters) - Ségolène Royal a menacé vendredi de poursuites judiciaires les personnes qui portent des accusations "diffamatoires" sur sa gestion passée des deniers publics à la tête de la région Poitou-Charentes après la publication d'un audit très sévère.

"Je m'en réserve le droit car ces propos sont parfaitement diffamatoires", a-t-elle dit sur France 3 Poitou-Charentes. "Je suis vraiment scandalisée à la fois de la méthode et du fond."

Un audit commandé par la nouvelle région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes (ALPC) a confirmé jeudi "une forte dégradation des ratios financiers" de l'ex-région Poitou-Charentes, dont 132 millions d'euros d'impayés.

Au mois de février, le président socialiste de la région ALPC, Alain Rousset, avait déjà révélé que l'ancienne région avait laissé pour 132 millions d'impayés, dont 62 millions en investissement et 70 millions en fonctionnement.

Jusqu'à son intégration dans la nouvelle région, Poitou-Charentes était présidée par le socialiste Jean-François Macaire, qui avait succédé en avril 2014 à Ségolène Royal devenue ministre de l'Environnement. Cette dernière a présidé aux destinées de Poitou-Charentes pendant dix ans.

"Cet audit est un point de départ. Mais il pose beaucoup de questions sur la sincérité des comptes de l'ex-Poitou-Charentes", a souligné Olivier Chartier, le président (LR) de la commission des finances de la région.

Dans le quotidien Centre Presse paru vendredi, il accuse la ministre d'être à l'origine de cette situation.

"Sans fusion avec la grande région, cela aurait été la faillite. Mme Royal est à l'origine de cette situation, même si elle n'est pas la seule responsable puisque M. Macaire a repris les choses", a-t-il déclaré.

ROYAL S'EN PREND À ROUSSET

L'audit du cabinet Ernst&Young présenté jeudi à la commission des finances de la région relève que "la situation financière (...) s'est dégradée entre 2013 et 2015" et que cette dégradation provient "de la forte baisse de l'épargne brute (-71% en deux ans) du fait d'un 'effet ciseau' entre les dépenses et les recettes de fonctionnement."

Ce rapport constate que la capacité de désendettement est passée de 4,1 ans en 2013 à 20,4 ans en 2015. De plus, une partie de la dette - 46 millions d'euros - correspond à des emprunts à haut risque dont certains ont été souscrit en 2011, alors qu'ils étaient déconseillés depuis 2010.

L'ex-région Poitou-Charentes a également octroyé 94 millions d'euros de garanties d'emprunts à des entreprises, à comparer avec les 4 millions d'euros de l'ex-région Aquitaine.

Ségolène Royal a démenti en bloc toute mauvaise gestion et critiqué Alain Rousset, qui ne l'aurait "jamais (...) appelée".

"Il n'y a que dans les Etats totalitaires où on jette en pâture des chiffres, des mots, des gens sans qu'ils aient la possibilité de s'expliquer", a-t-elle dit sur France 3 en jugeant "inexact" qu'il y ait des impayés.

"Il y a eu la fusion des régions, cette fusion a entraîné momentanément comme dans toutes les régions un certain nombre de paiements, parce qu'il a fallu fusionner les systèmes informatiques, la région Aquitaine a imposé son système informatique", a-t-elle dit. "Il y a quelques semaines de retard, aujourd'hui ces quelques semaines de retard sont toutes résorbées."

(Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1589075 le vendredi 8 avr 2016 à 15:39

    Si je comprends bien: selon Ségolène dire la vérité sur les comptes et sur les erreurs de gestion est diffamatoire!!!Il est exact qu'il faut qu'il y ait une analyse des comptes et de la situation financière et tout le monde pourra s'exprimer sur les faits et les chiffres avérés. Mais je constate que Hollande a endetté par une gestion catastrophique le département de la Corrèze (qui est le plus endetté de France) que Royal a apparemment géré de manière "délicate" la région PC. Beau couple!!

  • M898407 le vendredi 8 avr 2016 à 15:16

    La médiocrité socialiste dans toute sa splendeur ! Mais sera t'elle jugée et condamnée un jour ???

  • M3366730 le vendredi 8 avr 2016 à 15:02

    Hé, Mme Braviture, en tout cas elle ne pourra contester le rapport de la chambre régionale des comptes ! En tout cas les deux tourtereaux ont chacun mis en faillite leur région.

  • besbre le vendredi 8 avr 2016 à 14:59

    En 2007 on a eu chaud

  • M940878 le vendredi 8 avr 2016 à 14:50

    M99 : elle aurait pire que Normal1er

  • cavalair le vendredi 8 avr 2016 à 14:33

    Il est beau le couple Royal-Holland, lui met son departement en faillitte et elle sa region.... allez votez socialiste

  • d.e.s.t. le vendredi 8 avr 2016 à 14:24

    Mme Royal devrait apprendre le sens des mots: diffamer est l'imputation de faits non avérés! Malheureusement pour Royal, ce que souligne M.Rousset est totalement avéré! Et pas sur le bec, dirait Le Canard enchaîné!

  • M9946587 le vendredi 8 avr 2016 à 14:13

    En tous, tout cet argent ne doit pas être perdu pour tout le monde ... sans doute encore quelques amis ou amis d'amis qui ont dû récupérer des marchés lucratifs ...

  • M9946587 le vendredi 8 avr 2016 à 14:11

    Elle aurait été élue en 2007, elle aurait fait pire que Sarko côté finances publiques et c'est pas peu dire ...

  • M2266292 le vendredi 8 avr 2016 à 14:11

    Encore un bankster au PS