Royal et Hollande rêvent de 2012

le
0
Dans l'hypothèse d'un retrait d'Aubry et de DSK, les deux outsiders pourraient se retrouver face à face pour 2012.

L'hypothèse paraît improbable et pourtant elle stimule les esprits… Et si la primaire du PS pour la présidentielle opposait Ségolène Royal et François Hollande? Entre eux, la bataille a déjà commencé: l'ex-candidate a décidé de concurrencer sur le terrain de la «jeunesse» l'ancien premier secrétaire, qui en avait fait la priorité de son projet politique (lire ci-dessous). Tous les deux rêvent de décrocher la place d'outsider et de bouleverser le jeu des favoris ainsi que leur «pacte» supposé.

Pour en arriver là, il faudrait d'abord que Dominique Strauss-Kahn et Martine Aubry, qui distancent largement leurs concurrents dans les sondages, sortent du jeu. L'un comme l'autre envoient tellement peu de signes témoignant de leur envie d'être candidats que certains commencent à s'interroger : et si le directeur général du Fonds monétaire international et la première secrétaire renonçaient… L'incertitude permet à chacun d'échafauder des scénarios alternati

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant