Royal espère toujours un retour en majesté

le
0
La présidente de la région Poitou-Charentes ouvrira l'université d'été du Parti socialiste vendredi avec un discours «offensif».

C'était il y a un an, fin juin 2012. Ségolène Royal, veste rouge sang, annonçait sa défaite aux législatives, dans le jardin ensoleillé du Muséum d'histoire naturelle à La Rochelle. Humiliation suprême, l'ancienne finaliste à la présidentielle de 2007 venait de se faire battre par un candidat socialiste dissident (exclu du PS depuis), Olivier Falorni. Mine fermée, colère rentrée, la présidente du conseil régional de Poitou-Charentes avait cité Victor Hugo, les poings serrés: «Toujours la trahison trahit le traître. Jamais une mauvaise action ne vous lâche.»

Un an plus tard, la candidate blessée assure que «la page est tournée». «Je vis dans le présent, pour préparer le futur, explique-t-elle au Figaro. Ce travail (de résilience, NDLR) a duré un an, il est terminé.» Royal, qui avait séché la dernière université d'été de p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant