«Royal Concierge» ou les espions à l'hôtel

le
0
Les services de renseignements britanniques traquent les diplomates dans 350 établissements à travers le monde.

Correspondant à Londres

Cela pourrait être le nom du programme de fidélité d'une chaîne d'hôtellerie de luxe. Mais sous le très distingué label de «Royal Concierge» se cache l'un des programmes d'espionnage international du GCHQ, le service de renseignement électronique britannique. Ce dispositif maison lui permet de pirater les réservations hôtelières de diplomates à travers la planète, afin de déclencher les opérations de surveillance adéquates.

Selon le magazine allemand Der Spiegel, s'appuyant sur de nouvelles révélations d'Edward Snowden, ce logiciel permet au GCHQ (Government Communications Headquarters), les «grandes oreilles» de Sa Majesté, d'être alerté dès qu'une confirmation de réservation est envoyée depuis 350 hôtels du monde entier auprès d'adresses e-mail gouvernementales. Une fois alertés de la visite à ve...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant