Routiers et centres équestres perturberont le trafic lundi

le
4
LES OPPOSANTS A L'"ÉQUITAXE" SE MOBILISENT
LES OPPOSANTS A L'"ÉQUITAXE" SE MOBILISENT

PARIS (Reuters) - La circulation routière risque d'être fortement perturbée lundi en Ile-de-France mais aussi autour de Lille et de Marseille où des chauffeurs routiers manifesteront pour la suppression de l'écotaxe.

Déjà mobilisés ce week-end, les opposants à l'"équitaxe", le relèvement de la TVA sur les activités des centres équestres, ont prévu pour leur part des "opérations escargot" sur les autoroutes autour de Paris et le boulevard périphérique.

Dans un communiqué, la préfecture de police de Paris conseille "vivement aux automobilistes de différer leurs déplacements et de privilégier les transports en commun et notamment, pour les poids lourds, de contourner les autoroutes impactées."

Les routiers, qui manifestent à l'appel d'un collectif indépendant des organisations patronales du secteur - celles-ci ayant mobilisés samedi - ont prévu des barrages filtrants sur deux points : à Croissy-Beaubourg (Seine-et-Marne), avec un départ en convoi vers l'A4, et à Cergy-Pontoise (Val-d'Oise) avec ensuite un départ sur l'A15.

"Sur ces deux points, les manifestants envisagent d'occuper les deux voies gauche et de laisser libre la voie de droite aux usagers", précise la préfecture de police de Paris.

Le Centre national d'informations routières (Cnir) fait état pour sa part de manifestations similaires prévues autour de Lille et entre Vitrolles et Fos-sur-Mer dans la région marseillaise.

Le mouvement des centres équestres annonce de son côté des "opérations escargot" mobilisant des "centaines de véhicules" qui vont converger sur Villepinte (Seine-Saint-Denis), où se tient le Salon du cheval.

Yann Le Guernigou, édité par Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • peute le dimanche 1 déc 2013 à 22:06

    Pour maintenir une TVA a 5.5% sur le cheval, une seule solution: le mettre dans les lasagnes!

  • M3182284 le dimanche 1 déc 2013 à 21:35

    D'accord avec Gilcala. Les préoccupations corporatistes ou politiques prévalent sur l'intérêt général. Surendettement et fiscalisation insupportable, pour une redistribution avec un seul but: des victoires politiques faciles et du clientélisme. honteux

  • baljo le dimanche 1 déc 2013 à 20:35

    Le vase ne déborde pas tout seul...

  • gilcala le dimanche 1 déc 2013 à 20:18

    Economie corporatiste : la TVA des centres équestres semble être la seule à être impactée.Il serait souhaitable de mettre en place un système d'augmentation de la TVA par palier répartis sur 2 ou 3 ans.Il y a un manque certains de psychologie de la part d'un gouvernement qui après avoir augmenté brutalement un certain nombre de taxes et impôts, s'attache à vouloir mettre en pratique des législations fiscales mal expliquées et qui font déborder le vase.