Routes : la somnolence au volant est forte

le
0
La somnolence au volant est sous-estimée sur le réseau secondaire. C'est le constat de l'association «40 millions d'automobilistes».

Prise en compte sur autoroute, la somnolence au volant est ignorée sur les autres axes. C'est ce que dénonce l'association, «40 millions d'automobilistes» qui a créé depuis un an, l'Institut d'étude des accidents de la route. Une structure qui analyse l'accidentalité et qui livre aussi ses propres chiffres.

Ainsi, il ressort de ses analyses, qu'en 2011, 1130 personnes ont trouvé la mort sur route avec perte de conduite en ligne droite, hors agglomération et hors autoroute. Pas moins de 55% de ces drames ont pour origine la somnolence, 22% l'alcool, 10% la distraction, le reste ayant d'autres causes. «La somnolence est clairement un enjeu majeur. Or à ce jour, elle est sous-estimée sur le réseau secondaire par les pouvoirs publics», souligne Laurent Hecquet, délégué général de l'association.

990 usagers de deux-roues morts en 2011

Alors que les chiffres détaillés de l'accidentalité seront officiellement communiqués plus tard par le ministère de l'Intérieur, l'ins

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant