Route du rhum - François Gabart : "Rester sur une bonne dynamique"

le
0
François Gabart, le dernier vainqueur du Vendée Globe, espère briller pour sa dernière aventure en monocoque, avant de travailler sur un projet en multicoque.
François Gabart, le dernier vainqueur du Vendée Globe, espère briller pour sa dernière aventure en monocoque, avant de travailler sur un projet en multicoque.

Dans cette nouvelle édition de la Route du rhum, il y a d'abord les géants, ces trimarans baptisés Ultimes qui devraient défier les lois du temps. Deuxième catégorie, mais pas la moindre en matière de compétitivité : les Imoca. Ces bateaux de 60 pieds, qui devraient rallier la Guadeloupe en dix à quinze jours, présentent l'un des plateaux les plus relevés de la compétition. À leur bord, les trois derniers vainqueurs des plus prestigieuses des courses : Jérémie Beyou (Maître Coq, la Solitaire du Figaro), Vincent Riou (PRB, Transat Jacques Vabre) ainsi que le plus jeune vainqueur du Vendée Globe, François Gabart (Macif). À proximité des pontons sur le port de Saint-Malo, ce dernier continue à goûter à la popularité après son exploit l'an dernier. Mais l'homme sait rester simple, conserve "l'envie de donner toute son énergie" et de tout faire pour revivre la joie de son sacre aux Sables-d'Olonne. À l'âge de six ans, la traversée de l'Atlantique avec ses parents l'avait déjà mené en Guadeloupe. Quelques semaines plus tard, il assistait derrière son poste de télévision à la victoire de Florence Arthaud (1990). C'est désormais à son tour de prendre part à la Route du rhum. Pour Le Point.fr, il revient sur les préparatifs avant le départ et se projette déjà sur son prochain défi, en multicoque. Le Point.fr : Il s'agit de votre troisième transat en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant