Route du Rhum. Fabrice Amedeo réussit son «exploit»

le
0
Route du Rhum. Fabrice Amedeo réussit son «exploit»
Route du Rhum. Fabrice Amedeo réussit son «exploit»

Le skipper de Levallois est arrivé à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) dans la nuit de jeudi à vendredi pour boucler la 10e Route du Rhum à la 9e place en Class 40. Il envisage désormais un projet d'une autre dimension.

Il rêvait d'une place dans le dix premiers de sa catégorie (Class 40), une performance qu'il qualifiait lui-même «d'exploit» pour un «amateur éclairé, amoureux de la mer et des bateaux». Fabrice Amedeo a réussi un gros coup en terminant la Route du Rhum à la 9e place (sur 43 partants), après 18 jours, 9 heures, 36 minutes et 32 secondes de course, à la moyenne de 8,02 noeuds. A bord de son bateau, SNCF-Geodis-Newrest, un monocoque de 12,18 m pour 4,50 m de large, le Francilien (36 ans), qui nous avait régulièrement adressé des vidéos durant sa traversée de l'Atlantique, a rallié Saint-Malo à Pointe-à-Pitre (3 550 milles, soit 6 500 km) trois jours plus vite qu'il y a quatre ans, lors de sa première participation (26e).

«J'ambitionne de partir sur le Vendée-Globe», Fabrice Amedeo

« Ce fut une Route du Rhum super dure, mais super belle ! Je suis très fier de ce que j'ai pu faire, savourait le Levalloisien, accueilli à son arrivée par ses trois fillettes. C'était le scénario dont je rêvais avec un départ sélectif, des favoris qui abandonnent, des bateaux qui cassent ou ont des avaries. Et du vent portant fort vent arrière qui convient bien à mon Class 40. J'étais un peu en état de grâce : tout c'est superbement bien enchaîné, c'était magique. Je n'étais pas parti pour finir dans le Top 10, je trouvais cela prétentieux.» Peu après la mi-course, il a même pointé en 6e position avant de connaître un final compliqué par un problème de voile. «J'ai évidemment un petit regret sur la fin avec le tour de la Guadeloupe, parce que j'aurais pu terminer mieux... J'ai voulu attaquer encore plus en arrivant sur les Antilles alors que j'aurais dû rester calme. J'ai dormi 45 minutes ces dernières 24 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant