Rousseff et Lula boycottent les JO

le
0
Rousseff et Lula boycottent les JO
Rousseff et Lula boycottent les JO

Dilma Rousseff et Luiz Inacio Lula ont annoncé qu’ils ne se rendraient pas à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Rio (5-21 août). Une manière de protester contre le traitement qui leur est réservé au Brésil.

Les Jeux Olympiques sont avant tout la fête du sport. Mais pas seulement. La politique y joue parfois un rôle. C’est le cas au Brésil, pays secoué par les crises à répétition. Dans ce climat tendu, Dilma Rousseff, Présidente suspendue, et Luiz Inacio Lula, ancien chef de l’état, ont annoncé qu’ils n’honoreraient pas leur invitation à la cérémonie d’ouverture des JO le 5 août prochain. Rousseff s’est contentée d’un limpide « elle n’ira pas » par le biais d’un proche. Alors que Lula a fait rédiger un bref mail par le porte-parole de l’Institut Lula de Sao Paulo dans lequel est précisé « Lula ne viendra pas ». Rousseff ne veut pas être au second plan Tous deux ont grandement participé à l’attribution des Jeux dans la ville brésilienne. La Présidente, écartée du gouvernement pour des soupçons de détournement de fonds publics, a accordé une interview à la radio RFI dans laquelle elle précise : « Pour commencer, les JO sont le fruit d’un grand travail de l’ex président Lula. Deuxièmement, le gouvernement fédéral a fourni l’infrastructure au gouvernement. » Elle goûte peu d’être mise sur la touche et déplore le fait « d’être au second plan » malgré son implication dans l’attribution des JO en 2009.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant