Roumanie : Victor Ponta, contorsionniste politique

le
0
Le style expéditif du premier ministre sortant a transformé la Roumanie en mouton noir de l'Union européenne.

Avec son profil de gendre idéal et son sempiternel sourire, on lui donnerait le bon Dieu sans confession. Victor Ponta, 39 ans, incarne cette nouvelle génération qui a pris les commandes du parti social-démocrate (PSD), principal héritier du parti communiste roumain. Lisse, bien élevée et dénuée de scrupules «au point qu'on en regrette la vieille garde du PSD», ironise un ancien ministre en citant l'ex-président Ion Iliescu, bientôt 83 ans mais toujours vert.

Pour la biographie officielle, Ponta jure être «un homme de gauche pur et dur» et cite Che Guevara parmi ses icônes. A part ses amis - et encore -, personne ne le croit. Les uns le voient habile et pragmatique, les autres immature et cynique. «Il pratique l'art de dire une chose puis son contraire avec un naturel désarmant» remarque une journaliste. Au sein même de cette gauche roumaine où ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant