Roumanie-Un ministre démissionne huit jours après sa nomination

le
0

BUCAREST, 18 novembre (Reuters) - Le ministre roumain des Affaires étrangères, Teodor Melescanu, a annoncé sa démission mardi huit jours seulement après sa nomination, cédant, comme son prédécesseur, aux protestations contre les défaillances des procédures de vote des Roumains de l'étranger lors de l'élection présidentielle. Il a expliqué assumer la responsabilité du fait que de nombreux électeurs à l'étranger n'aient pas pu participer dimanche au second tour de scrutin, qui a vu la victoire inattendue du chrétien libéral Klaus Iohannis face au Premier ministre, Victor Ponta. ID:nL6N0T706D Le prédécesseur de Teodor Melescanu, Titus Corlatean, avait démissionné le 10 novembre pour les mêmes raisons. Certains observateurs estiment que la colère suscitée par les conditions de vote à l'étranger ont mobilisé le camp anti-Ponta et contribué à la victoire de Klaus Iohannis. Bucarest avait augmenté les capacités d'accueil des bureaux de vote et allégé les procédures administratives, sans pour autant augmenter le nombre de bureaux de vote. Dans certains pays, plusieurs centaines d'électeurs ont dû renoncer à voter dimanche malgré des heures d'attente. On ignorait dans l'immédiat si Victor Ponta allait accepter la démission de Teodor Melescanu. On estime jusqu'à quatre millions le nombre de Roumains vivant hors de leur pays, principalement en Europe de l'Ouest, mais seul un petit nombre d'entre eux participent aux élections. Dimanche, près de 380.000 électeurs ont voté à l'étranger, plus du double du chiffre enregistré au premier tour le 2 novembre. (Luiza Ilie, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant