Roumanie-Le PSD propose une femme comme Premier ministre

le
0
 (Actualisé avec contexte, citation, détails) 
    BUCAREST, 21 décembre (Reuters) - Le président du Parti 
social-démocrate (PSD) roumain, vainqueur des élections 
législatives du 11 décembre, a annoncé mercredi avoir proposé au 
poste de Premier ministre une ancienne ministre du 
Développement, Sevil Shhaideh, 52 ans. 
    Membre de la petite minorité musulmane vivant en Roumanie, 
Shhaideh est une proche de Liviu Dragnea, l'influent patron du 
PSD, dont les ambitions politiques sont contrariées par une 
condamnation cette année pour abus de pouvoir lors d'un 
référendum visant à destituer l'ancien président Traian Basescu 
en 2012. 
    La candidature de Sevil Shhaideh doit maintenant être 
approuvée par le président Klaus Iohannis, qui s'oppose à une 
accession de Dragnea à la tête du gouvernement, et ensuite faire 
l'objet d'un vote de confiance du Parlement. 
    Avec son allié l'Alliance des libéraux et des démocrates 
(Alde), le PSD a la majorité dans les deux chambres du 
Parlement.      
    Les sociaux-démocrates avaient annoncé dans un premier temps 
qu'ils ne participeraient pas au processus de consultations que 
doit engager mercredi pour deux jours le président roumain Klaus 
Iohannis.   
    "J'ai trouvé une solution qui, j'espère, sera acceptée de 
sorte qu'un gouvernement sera en place rapidement et que nous 
ayons un projet de budget approuvé pour le 15 janvier", a 
déclaré à la presse Liviu Dragnea, le président du PSD. 
    Ce dernier a clairement fait comprendre qu'il entendait être 
le détenteur du pouvoir derrière le futur gouvernement. 
    "Si elle est nommée, elle sera Premier ministre, mais la 
responsabilité politique me revient en tout", a-t-il ajouté, 
saluant la capacité de travail de sa protégée ainsi que sa 
connaissance de la fonction publique et des relations avec 
l'Union européenne. 
    Dragnea était témoin au mariage de Shhaideh en 2011 avec un 
ancien expert d'origine syrienne du ministère de l'Agriculture. 
    "Dragnea a nommé une personne loyale dont les faiblesses 
sont le manque de notoriété et d'autorité au sein du PSD. Ce 
sera un gouvernement contrôlé par Dragnea", prédit Sergiu 
Miscoiu, professeur de sciences politiques à l'Université 
Babes-Bolyai de Cluj. 
    Le nom du Premier ministre devrait être annoncé vendredi. Si 
Sevil Shhaideh était nommée, ce serait la première fois qu'une 
femme est à la tête du gouvernement en Roumanie. 
    Le PSD avait fait campagne sur la promesse d'une 
revalorisation des salaires et des retraites. 
 
 (Radu Marinas et Luiza Ilie; Danielle Rouquié pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux