Roumanie : la présidentielle oppose "Copier-Coller" à "l'Allemand"

le
0
Le second tour de la présidentielle roumaine verra s'opposer Victor Ponta (à gauche) et Klaus Iohannis.
Le second tour de la présidentielle roumaine verra s'opposer Victor Ponta (à gauche) et Klaus Iohannis.

Il y a des surnoms qui marquent, surtout quand l'enjeu est une course présidentielle. Deux candidats vont se trouver face à face à l'occasion du deuxième tour de l'élection présidentielle qui aura lieu dimanche 16 novembre en Roumanie : le Premier ministre socialiste Victor Ponta, surnommé "Copier-Coller" pour avoir plagié sa thèse de doctorat, et le libéral Klaus Iohannis, surnommé "l'Allemand" en raison de son origine. Maire de la ville de Sibiu, joyau de la Transylvanie, région située au centre de la Roumanie, Klaus Iohannis mise sur son image de maire qui a su faire renaître la ville de ses cendres. Son slogan, "La Roumanie de la chose bien faite", sonne bien dans un pays où les marques allemandes sont synonymes de qualité. "Je vais faire à l'échelle de la Roumanie ce que j'ai fait à Sibiu, a-t-il promis. Nous ne pouvons pas exiger le respect des autres si nous ne nous respectons pas nous-mêmes. Ma vision des choses, c'est que la Roumanie sera un pays occidental."

Le slogan du socialiste Victor Ponta met, lui, en avant la "fierté d'être roumain" et la fibre religieuse. "Celui qui croit en Dieu est quelqu'un de bien, a-t-il déclaré à l'occasion du lancement de sa campagne électorale. Il n'y a que lui qui peut prendre soin des autres." Un message spécialement adressé aux 87 % de Roumains orthodoxes dont une bonne partie sont pratiquants. La puissante Église orthodoxe - surnommée la "Dieucorporation" - s'est vu offrir par le gouvernement 3,5...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant