Roumanie : la justice tranchera la guerre des chefs

le
0
Le premier ministre Victor Ponta promet de laisser la Cour suprême arbitrer son différend avec le président Basescu.

Correspondant à Bruxelles

En passe de destituer son président tambour battant, Victor Ponta ne veut pas d'une brouille qui dure avec l'Europe. Le premier ministre roumain, répondant aux critiques de Bruxelles, s'est engagé jeudi à laisser la Cour constitutionnelle de Bucarest trancher son duel au sommet avec Traian Basescu, en même temps qu'il promettait de corriger sans délai toute entorse au droit européen.

«Que l'Europe nous dise en quoi nous avons tort et nous y remédierons immédiatement!», a assuré au Figaro le jeune premier ministre, venu répondre d'urgence aux demandes d'explication des dirigeants européens, Herman Van Rompuy et José Manuel Barroso. Depuis quelques jours, la lutte pour le pouvoir engagée à Bucarest fait craindre une seconde dérive autoritaire à l'est de l'UE, à l'heure où commence à s'apaiser la querelle ouverte l'an dernier avec le Hongrois Viktor Orban, un autre premier ministre à poigne.

Première concession

À Bruxelles, Victor Ponta a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant