Roumanie-Des poêles à frire contre de "bons votes" ?

le , mis à jour à 18:49
0

BUCAREST, 24 juin (Reuters) - Le parquet anti-corruption roumain (DNA) a ouvert une enquête sur les agissements présumés du député Sebastian Ghita, un proche du Premier ministre Victor Ponta, soupçonné d'avoir proposé des poêles à frire à des électeurs en échange d'un "bon vote" aux élections législatives de 2012. Sebastian Ghita est également soupçonné d'avoir cherché à soudoyer les électeurs de Moldavie pour qu'ils votent en faveur de Ponta à l'élection présidentielle de novembre dernier. Peine perdue car le Premier ministre a dû s'incliner face au centriste Klaus Iohannis. Victor Ponta est lui-même visé par plusieurs enquêtes pour corruption, évasion fiscale, complicité de blanchiment d'argent et conflit d'intérêts. Il se trouve actuellement à Istanbul, où il se remet d'une opération à la jambe. La Roumanie est membre de l'Union européenne depuis le 1er janvier 2007. (Radu Marinas, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant