Roumanie-Démission du ministre de l'Intérieur, visé par une enquête

le
0
    BUCAREST, 1er septembre (Reuters) - Le ministre roumain de 
l'Intérieur Petre Toba, visé par une enquête sur des faits de 
corruption, a démissionné jeudi, à un peu plus de trois mois des 
élections législatives du 11 décembre. 
    "J'ai décidé de remettre ma démission(...)pour éviter 
d'entraîner le ministère dans un scandale public à l'approche 
des élections", a dit Petre Toba à l'agence de presse roumaine 
Agerpres. 
    Le ministre de l'Intérieur est la dernière haute 
personnalité en date à être visé par une enquête dans le cadre 
d'une lutte contre la corruption saluée par la Commission 
européenne, qui maintient sous surveillance le système 
judiciaire de la Roumanie. 
    Le ministre est accusé d'avoir protégé indûment des suspects 
dans une affaire de détournement de fonds et d'abus de pouvoir. 
Selon les procureurs, Petre Toba a refusé de lever le secret sur 
des documents dans l'affaire, visant des responsables du service 
secret du ministère, le DIPI. 
    Ces responsables du DIPI auraient détourné 410.000 lei 
(92.000 euros) de fonds publics. 
     
 
 (Luiza Ilie et Radu Marinas; Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant