Roularta pénalisé par ses activités en France

le
0
Le groupe de presse belge, propriétaire de L'Express , a enregistré une perte de 2,5 millions d'euros en 2012.

La crise rattrape Roularta. Le groupe de presse belge, éditeur du Vif ou de Knack en Belgique et de L'Express en France, a publié lundi des résultats 2012 marqués par la dégradation du climat économique sur ses deux marchés. Son chiffre d'affaires, à périmètre constant, a reculé de 3 %, à 709,2 millions d'euros, pour une perte nette de 2,5 millions, contre un bénéfice de 14,4 millions en 2011.

Ce sont les activités en France qui ont plombé les comptes. Les pertes enregistrées résultent de frais de restructuration principalement en Belgique, pour 7,1 millions d'euros, mais surtout de 11,5 millions d'euros de dépréciation d'actifs sur les «magazines d'affaires» en France (L'Expansion, L'Entreprise). Express-Roularta, la filiale française de Roularta Media Group, a déjà annoncé il y a un mois un plan de restructuratio...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant