Rouillan, ex d'Action directe, trouve courageux les terroristes de Daech

le
7
Jean-Marc Rouillan, l'un des anciens leaders d'Action directe, est interdit de séjour dans 38 départements français.
Jean-Marc Rouillan, l'un des anciens leaders d'Action directe, est interdit de séjour dans 38 départements français.

En liberté conditionnelle depuis 2012, Jean-Marc Rouillan s'était montré discret. Mais cet ancien militant d'Action directe, condamné en 1989 à la prison à perpétuité pour le meurtre de l'ingénieur général de l'armement René Audran et du PDG de Renault George Bresse, risque bien d'être au coeur d'une nouvelle polémique. La raison ? Une interview corrosive accordée à un journal marseillais mensuel d'enquêtes satiriques baptisé

Le Ravi.

Le terroriste à la retraite, actuellement à l'affiche dans un road movie libertaire Faut savoir se contenter de beaucoup, revient longuement sur les attentats du 13 novembre dernier.

"Je suis neutre. (...) Car l'État français reste colonialiste, assassin. Rien que ce qui s'est passé en Algérie m'empêchera toujours, toute ma vie, de chanter La Marseillaise et de porter le bleu-blanc-rouge : un million de morts, des disparus, de la torture, l'horreur de venir se présenter comme la patrie des droits de l'homme ! Jamais je ne serai du côté de cet État !" s'est-il emporté. Jean-Marc Rouillan s'est ensuite laissé aller à quelques confidences sur les terroristes des attentats de Paris : "Ils se sont battus courageusement dans les rues de Paris en sachant qu'il y avait près de 3 000 flics autour d'eux. (...) On peut dire plein de choses sur eux - qu'on est absolument contre les idées réactionnaires, que c'était idiot de faire ça -, mais pas...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 7 mar 2016 à 18:45

    Il est logique avec lui même, sauf que là il tombe sous le coup de la loi pour apologie du terrorisme, donc...prison à vie.

  • bordo le lundi 7 mar 2016 à 16:29

    Faut dire qu'entre types courageux, on se soutient. C'est vrai, coller une balle dans la tête à un type désarmé, c'est courageux. Tirer au fusil d'assaut sur des gens désarmés, c'est courageux. Ils ont en commun d'avoir comme ennemis l'humanité.

  • M9244933 le lundi 7 mar 2016 à 16:22

    Tirer sur des innocents avec des armes de guerre, très courageux. Les mots n'ont plus de sens chez cet individu.

  • bordo le lundi 7 mar 2016 à 16:17

    Il est très, très bon. Surtout, il faut le laisser parler, qu'il dise qui le soutient au niveau du gouvernement, de la magistrature. Il a une belle tête de vainqueur.

  • C177571 le lundi 7 mar 2016 à 16:04

    merci au syndicat de la magistrature de laisser en liberté des types pareils!!

  • kurki le lundi 7 mar 2016 à 15:06

    Cela s'appelle APOLOGIE DU TERRORISME et devrait être traité comme tel !

  • M940878 le lundi 7 mar 2016 à 15:05

    et il est en liberté cet assassin !!!