Rouen : enquête judiciaire à large spectre

le
0
Après la fuite de gaz à l'usine Lubrizol, le nouveau procureur de la République de Rouen a demandé l'ouverture d'une enquête préliminaire pour «mise en danger de la vie d'autrui».

Tout de suite dans le bain. Le nouveau procureur de la République de Rouen, Jean-François Bohnert, 51 ans, ancien avocat général à Bourges, a pris ses fonctions une semaine seulement avant la fuite de gaz. Mardi, il a demandé l'ouverture d'une enquête préliminaire pour «mise en danger de la vie d'autrui» suite aux émanations de mercaptan de l'usine de fabrication d'additifs pour lubrifiants Lubrizol de Rouen.

«Pour l'instant, il s'agit de s'adosser juridiquement à l'enquête administrative lancée par la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dréal), direction dépendant du ministère de l'Écologie, confie au Figaro Jean-François Bohnert. Compte tenu de l'ampleur géographique du phénomène, l'ouverture d'une enquête judiciaire est justi...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant