Rosneft n'envisage pas de réduire sa production de brut

le
0
 (Ajoute contexte et détails) 
    ISTANBUL, 11 octobre (Reuters) - Rosneft  ROSN.MM  
n'envisage pas de réduire sa production dans le cadre d'un 
éventuel accord avec l'Opep, a déclaré le PDG de la compagnie 
pétrolière russe, Igor Setchine.  
    "Pourquoi devrions-nous le faire ?", a répondu Igor Setchine 
à une question sur le sujet lors d'un entretien accordé à 
Reuters lundi soir à Istanbul.  
    Rosneft représente 40% de la production de brut en Russie. 
    Vladimir Poutine a déclaré lundi que la Russie était 
disposée à s'associer à l'accord de l'Organisation des pays 
exportateurs de pétrole visant à limiter la production et 
soutenir le prix du baril conclu le mois dernier à Alger. 
    Le président russe n'a toutefois fourni aucune précision et 
les propos d'Igor Setchine illustrent les difficultés 
rencontrées par le Kremlin à convaincre les compagnies 
pétrolières russes de suivre des décisions prises par l'Opep.    
    Igor Setchine, qui ne fait pas mystère de son hostilité 
envers l'Opep, a d'ailleurs dit douter que certains membres du 
cartel comme l'Iran, l'Arabie saoudite ou le Venezuela diminuent 
leur production.  
    Pour lui, en outre, une hausse du prix du baril de brut 
ferait les affaires des Etats-Unis. Il juge qu'un baril 
au-dessus de 50 dollars correspond au seuil de rentabilité des 
producteurs américains de pétrole de schiste.  
    La production de pétrole de la Russie a atteint en septembre 
11,1 millions de barils par jour, un record depuis 
l'effondrement de l'Union soviétique en 1991.  
    Les compagnies pétrolières russes, dont les grands noms 
outre Rosneft sont Lukoil  LKOIL.MM  ou Surgut  SNGS.MM , 
envisagent d'augmenter leur production d'environ 1,6% l'an 
prochain, d'après leurs projections et des calculs de Reuters, 
bénéficiant de coûts de production moins élevés et d'un rouble 
faible qui facilite les exportations.  
    Les pays producteurs de pétrole de l'Opep et non-membres du 
cartel doivent se réunir de manière informelle mercredi pour 
discuter de la mise en oeuvre de l'accord d'Alger. 
 
 (Olesya Astakhova, Jean-Stéphane Brosse et Gilles Trequesser 
pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant