Rosetta terminera peut-être ses jours sur la comète "Tchouri" avec Philae

le
0
Rosetta terminera peut-être ses jours sur la comète "Tchouri" avec Philae
Rosetta terminera peut-être ses jours sur la comète "Tchouri" avec Philae

L'Europe a décidé de prolonger jusqu'en septembre 2016 la mission Rosetta et envisage de faire "atterrir" la sonde sur la comète "Tchouri", où se trouve déjà le petit robot Philae, pour clore en beauté une aventure scientifique qui passionne le grand public."Je vais peut-être prendre ma retraite à la surface de la comète 67P à la fin de ma mission. Mais d'ici-là, j'ai plein de nouvelles expériences scientifiques très excitantes à réaliser", a tweeté Rosetta via l'Agence spatiale européenne (ESA). Mardi, le comité scientifique de l'ESA a donné officiellement son accord pour prolonger de neuf mois la mission qui jusqu'à présent n'était financée que jusqu'à fin décembre 2015. "L'aventure continue", souligne l'ESA dans un communiqué.Puis, en septembre 2016, selon le scénario "le plus probable", la sonde sera envoyée sur le noyau de la comète, indique l'ESA.Les comètes sont des petits corps du système solaire constitués d'un noyau fait de glace, de matériaux organiques et de roches, et entouré de poussières et de gaz. L'objectif de la mission, lancée il y a plus de vingt ans, est de mieux comprendre l'évolution du système solaire depuis sa naissance, les comètes étant considérées comme des vestiges de la matière primitive.Lancée en mars 2004, la sonde Rosetta a voyagé pendant dix ans, en compagnie du robot Philae, avant de rejoindre 67P, devenant le premier engin spatial à réussir cet extraordinaire rendez-vous à 100 km d'une comète.Rosetta, qui compte onze instruments, a ensuite largué avec succès le 12 novembre l'atterrisseur Philae sur le noyau de la comète, réalisant une autre première historique. - 'Fantastique pour la science' - Les prochains mois seront très intenses pour la sonde et son robot car la comète file vers le Soleil. Elle envoie de plus en plus de jets de gaz et de poussières, ce qui oblige Rosetta à se tenir à une distance respectueuse ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant