Roselyne Bachelot a «entendu» les infirmiers-anesthésistes

le
0
La ministre de la Santé a annoncé la création «d'une prime spécifique» et rappelle, sur la question du diplôme, avoir pris des engagements écrits. Les infirmiers anesthésistes menacent de lancer, lundi, une grève des blocs opératoires.

Face à la grogne des infirmiers-anesthésistes, qui ont investi vendredi les Champs-Elysées, Roselyne Bachelot se veut pédagogue. La ministre de la Santé Roselyne Bachelot a assuré samedi, sur RTL, avoir «entendu» leurs revendications et a martelé avoir apporté «des garanties formelles» dans un «courrier en date du 4 juillet». La ministre a annoncé la création «d'une prime spécifique». «Je veux que les infirmiers-anesthésistes restent les infirmiers les mieux payés de la fonction publique hospitalière», a lancé Roselyne Bachelot.

Sur les questions de l'exclusivité du diplôme et sa reconnaissance au niveau master, Roselyne Bachelot a souligné «avoir pris là des engagements écrits». Les travaux sur l'obtention du grade Master se déroulent «sous l'égide du ministère de l'Enseignement supérieur et seront finalisés avant la fin de l'année 2010», a garanti la ministre. Reste désormais à savoir si ces propositions contenteront les intéressés. Les inf

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant