Rooney et le fantôme de Paul Scholes.

le
0
Rooney et le fantôme de Paul Scholes.
Rooney et le fantôme de Paul Scholes.

Avec les blessures de Daley Blind, Ander Herrera, Marouane Fellaini et Angel Di Maria, Wayne a du reculer au milieu de terrain. Le rôle d'un autre rouquin légendaire qu'on lui promet depuis longtemps. Sauf que l'heure n'est peut-être pas encore arrivée.

" Je ne pense pas que Wayne sera capable de jouer attaquant de pointe jusqu'à ses 34 ou 35 ans. Mais il pourrait jouer milieu central, potentiellement, jusqu'à cet âge-là. Il a toutes les capacités pour reprendre mon ancien poste à Manchester United ". La prédiction est signée Paul Scholes, et date de mai dernier, une époque où on se demandait si les beaux jours de Rooney était derrière lui. Aujourd'hui, sous la houlette de Louis van Gaal, elle semble se réaliser. A cause de l'avalanche de blessures qui touche le milieu des Red Devils, Rooney a débuté les quatre derniers matchs plus ou moins entre le numéro 6 (Fellaini puis Carrick) et le véritable numéro 10 qu'est Mata. Contre Newcastle lors du Boxing Day, il a livré sa performance la plus aboutie, réussissant 90,2% de ses passes, et surtout 85,7% dans la moitié de terrain adverse, illustrant les dommages qu'il pouvait causer avec cette passe magnifique à destination de van Persie pour le troisième but. Les deux premiers, il s'était contenté de les mettre lui-même. C'était Rooney dans toute sa splendeur. Un match qui a évidemment plu à LVG: " Il a les poumons pour courir pendant 90 minutes en tant que milieu. C'est pourquoi je l'utilise aussi en tant que milieu. Je peux aussi l'utiliser en tant que buteur. En ce moment pour l'équipe, c'est mieux qu'il joue au milieu ".
Roux né milieu?
Rooney lui-même était plutôt content de lui. " C'est un rôle que j'ai occupé à maintes reprises et que je sais que je peux occuper, a-t-il ainsi expliqué après la rencontre. Le coach m'a donné carte blanche pour aller devant, dans la boite à partir de cette position. Comme Paul (Scholes) l'a fait à de nombreuses reprises dans sa carrière, je pouvais voir la balle quand elle était sur un côté, voir l'espace et m'y projeter - j'ai fait cela aujourd'hui avec mes deux buts ". Bien sûr, van Gaal n'est pas le premier à faire reculer Rooney. Vers la fin de son règne, Sir Alex avait d'ailleurs déclaré que Rooney avait " toutes les qualités nécessaires pour être un milieu de terrain central".

Il l'avait d'ailleurs repositionné dès automne 2011. Après la victoire 2-0 en poule de Ligue des champions acquise aux dépens d'Otelul Galati, l'Écossais avait salué son "excellente vision du jeu" dans ce rôle reculé, qu'il avait déjà occupé au match précédent contre Everton. Mais le propre des rêves et des...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant