Rongier : " Je prends mon appart l'année prochaine".

le
0
Rongier : " Je prends mon appart l'année prochaine".
Rongier : " Je prends mon appart l'année prochaine".

Né en région lyonnaise, Valentin Rongier a déménagé dès la primaire vers Nantes. Malheureusement blessé, il ne pourra disputer ses chances contre Lyon, ce mardi soir. On ne s'est tout de même pas privé de faire la connaissance d'un mec sur qui Nantes fonde beaucoup d'espoirs. Déjà.

T'es souvent sujet aux pépins physiques ? J'ai eu des pépins physiques quand j'étais petit, surtout à cause de gros problèmes de dos. J'ai eu une double fracture de la cinquième vertèbre lombaire, sur des mouvements bidons, genre une frappe dans le vide. Mais c'était il y a longtemps, sinon rien de bien méchant. Et là, c'est en gros ma deuxième blessure depuis que je joue au foot. ça devrait aller.
Bon, elle tombe un peu mal quand même cette blessure quand tu vois que Lyon arrive à la Beaujoire... Ouais, surtout que c'était un match de coupe, là où j'ai un peu plus de chances de jouer, même si c'est Lyon en face et que le coach alignera sans doute la grosse team. Mais un peu frustré ouais. Lyon, c'est une équipe que mes parents apprécient beaucoup donc c'est toujours particulier, je suis né dans la région lyonnaise. Je vis dans une maison où tout le monde supporte ou a supporté Lyon. Avant qu'on ne déménage sur Nantes, on n'avait tout simplement aucune raison de supporter Nantes. Mais quand j'étais petit, je vibrais plus pour Lyon que pour Nantes. Après, ça a beaucoup changé, j'allais tout le temps au stade et j'ai appris à aimer ce club. Je me suis vraiment détaché des matches de Lyon quand je suis rentré au centre de formation, en U17, j'avais 16 ans. Faut savoir que quand je rentre à la maison, il y a une pancarte où est inscrit "Vous êtes chez un supporter lyonnais", au niveau de l'entrée. Maintenant, mes parents sont un peu obligés d'être un peu plus pour Nantes mais un match nul les arrangerait ce soir, et que ça aille aux pénaltys.
Tu vis encore chez tes parents, c'est bien ça ? Oui, mais je pense que je vais prendre mon envol l'année prochaine. Beaucoup me disent "t'es chez tes parents, restes-y, t'es bien" mais j'ai envie de devenir un peu plus autonome. Si jamais dans quelques années, je suis amené à partir et que je n'ai jamais quitté le cocon familial, ça risque d'être compliqué et je préfère m'y habituer. Et puis, c'est un bon compromis de prendre un appart' à Nantes : je reste près de mes parents. Je pense que c'est maintenant ou jamais. Je suis jeune, et j'ai surtout envie de découvrir ce monde là, le monde seul, dans un appartement, et surtout que je vais peut-être me mettre avec ma copine, on sait pas encore donc...


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant