Ronaldo-Quaresma, amicalement vôtre

le
0
Ronaldo-Quaresma, amicalement vôtre
Ronaldo-Quaresma, amicalement vôtre

TF 1, bein sports 21 heures TOUT UN SYMBOLE ! Le but du Portugal samedi contre la Croatie (0-1), avec Ricardo Quaresma qui reprend de la tête une frappe de Cristiano Ronaldo repoussée par Subasic, est un joli clin d'oeil à une amitié de longue date. Ce soir-là, sur leur compte Instagram respectif, les deux Portugais se sont d'ailleurs adressé mutuellement des félicitations chaleureuses. « J'ai beaucoup de tendresse pour lui, disait aussi l'an dernier Quaresma. Nous venons du même club. Et à partir de là, nous sommes devenus très amis. Tout le monde connaît le joueur qu'il est. Mais c'est aussi une personne fantastique. » Malgré des trajectoires diamétralement opposées, avec d'un côté les trois ballons d'or remportés par CR7 et de l'autre le talent gâché de celui qu'on surnomme au pays Harry Potter, ces deux-là entretiennent une forte complicité, née au début des années 2000 au Sporting du Portugal, leur club formateur. L'un poli et affable, l'autre rebelle A l'époque, leurs origines modestes et parfois moquées par les autres  -- Ronaldo pour son accent de Madère, Quaresma pour être gitan -- les ont sûrement rapprochés. Leur talent aussi. L'ancien coach du Sporting, Laszlo Bölöni, qui les a lancés dans le grand bain, se souvient : « J'avais appelé Quaresma Mustang, comme le cheval sauvage. Il possédait une technicité extraordinaire, mais il ne respectait rien ni personne et se montrait parfois arrogant, dur. Ronaldo, lui, était évidemment déjà très talentueux, mais aussi poli, désireux d'apprendre et impressionnant de maturité. Leur carrière est à l'image de leur caractère. » On connaît celle de Cristiano Ronaldo, passé par Manchester United et le Real Madrid, glanant au passage trois Ligue des champions et pléthore de titres nationaux. Son ami ne peut en dire autant. Il a joué pour sept clubs différents avec ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant