Ronaldo assomme l'Atlético de Griezmann

le
0

Dans un derby madrilène assez fermé, le Real est allé attraper une victoire aussi utile que prestigieuse au Vicente Calderón. Avec fermeté et détermination. Le héros du match ? Cristiano Ronaldo, évidemment.

Atlético de Madrid 0-3 Real Madrid CF

Buts : Ronaldo (23e, 71e sp et 76e)

Il parait que la question se posait encore. L'interrogation se divisait en sept mots : qui doit gagner le prochain Ballon d'or ? S'il fallait une réponse supplémentaire, Cristiano Ronaldo s'est chargé de la donner. Une fois de plus, serait-on tenter de dire. Entre lui et Antoine Griezmann, il existe toujours un fossé. Un monde. Un univers. Cette nouvelle confrontation entre le vainqueur de la dernière Ligue des Champions (et champion d'Europe avec le Portugal) et le finaliste malheureux de la C1 2016 (et de l'Euro français cet été) a encore confirmé que le meilleur joueur du monde était bien Lusitanien.

Car celui-ci a beau être critiqué n'importe où, n'importe quand, il répond toujours présent dans les grands moments. Lors de ce derby madrilène plus serré que le score ne veut le laisser croire, Cricri a tout simplement marqué tous les buts de la partie. Soit trois caramels. Le premier sur un coup-franc teinté de réussite, le second sur un penalty provoqué par son propre talent, et le dernier sur un beau travail du serviteur Bale. 0-3, Ronaldo est passé par là, et le Real carbure en tête de la Liga (neuf point devant son ennemi du jour).

CR9 aussi efficace que CR7


Face à un Real Madrid semi-bis, symbolisé par les titularisations de Vázquez, Nacho, Varane, Kovačić et la transformation de CR7 en CR9, l'Atlético croit pourtant plus que jamais en sa chance. Mais si les Colchoneros accaparent la balle dans un premier temps, les grosses occasions viennent de l'autre camp. C'est d'ailleurs Oblak qui se montre décisif, dans une équipe où Gameiro squatte le banc au profit de Torres. Malheureusement pour Simeone, le portier ne peut rien sur le coup-franc de Ronaldo contré par le mur des Matelassiers, et qui termine sa course au fond des filets. Ne jamais oublier : il ne faut pas plus de deux tentatives au Portugais pour trouver la faille... Il faut dire que le trio Isco-Modrić-Kovačić domine aisément

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant