Roms : Valls veut évaluer l'aide au retour

le
0
«Je m'interroge sur le niveau de cette aide et sur son principe», a déclaré vendredi le ministre de l'Intérieur.

Faut-il poursuivre le système d'aide au retour dont bénéficient largement les Roms en situation illégale renvoyés dans leurs pays? Manuel Valls ne s'est pas fait que des amis dans son propre camp en déclarant à l'issue de son voyage en Roumanie le 12 septembre que cette aide avait «incontestablement un certain nombre d'effets pervers». Ce vendredi, en déplacement à Lyon, il a ajouté: «Je m'interroge sur le niveau de cette aide et même sur son principe, mais je reste prudent.» Rappelons que l'aide au retour s'élève à 300 euros par adulte et 100 euros par enfant. En 2010, la France a dépensé 18 millions d'euros au titre de l'aide volontaire. Pas moins de 9000 Roumains ou Bulgares ont pu en bénéficier en 2011.

Son voyage en Roumanie a visiblement éclairé le premier flic de France sur «l'absurdité» du système mis en place. Un membre de sa délégation résume: «Les Roumains voient l'effet d'incitation au départ que représente cette promesse d'argent f

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant