Roms : un maire craint des incidents «très graves»

le
0
À Croix, dans le Nord, Régis Cauche sent « une population aux aguets » et s'inquiète qu'elle puisse commettre l'irréparable.

Lille

Au bout d'une rue, au cœur d'une zone d'activités, les cheminées de fortune des caravanes crachotent, en cette fraîche journée de septembre. Environ 200 Roms vivent sur ce terrain privé de Croix (Nord) depuis quelques semaines. Ce sont eux qu'a visés le maire UMP dans une phrase qu'il qualifie de «malheureuse» aujourd'hui. Samedi, alors qu'il discute avec des commerçants, Régis Cauche évoque l'affaire du bijoutier de Nice et déclare: «Si un Croisien commet l'irréparable, je le soutiendrai», selon le journal Nord Éclair .

Depuis, l'élu a minimisé ses propos: «Je sens une population qui est aux aguets et qui, je crains, puisse commettre des choses très graves en légitime défense. Moi, je ne défendrai que des gens en légitime défense. La situation est telle dans la ville aujourd'hui qu'il y a un r...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant