Roms : Manuel Valls n'a «rien à corriger»

le
0
VIDÉO - Le ministre de l'intérieur a revendiqué, mercredi matin sur BFMTV , ses déclarations de la veille. Selon lui, «les Roms ont vocation à rester dans leurs pays et à s'y intégrer. Là-bas».

«Être de gauche, c'est refuser l'exploitation de la misère.» Sur la défensive, Manuel Valls a justifié et revendiqué mercredi matin ses déclarations de la veille mardi sur les Roms. Tout en assurant, sans que le doute soit permis, que c'est bien une position de gauche qu'il défend. Les propos incriminés? Ceux que le ministre de l'Intérieur a tenus au micro de France Inter. «C'est illusoire de penser qu'on réglera le problème des populations roms à travers uniquement l'insertion», avait-il expliqué. «Les solutions d'intégration» ne peuvent «concerner que quelques familles» et il n'y a «pas d'autre solution» que le démantèlement des campements et les reconduites à la frontière, a-t-il ajouté.

Cette prise de position a suscité un vif émoi dans le milieu asso...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant