Roms : Manuel Valls affiche sa fermeté

le
0
Le ministre de l'Intérieur, qui lance un cri d'alarme, entend intensifier les démantèlements de camps illicites.

«La situation, devenue intolérable, ne peut perdurer: il faut faire respecter la loi en démantelant le maximum de camps de Roms insalubres...» Dans un entretien accordé jeudi au Figaro, Manuel Valls tire la sonnette d'alarme et affiche une fermeté qu'il veut sans faille face à un fléau d'une ampleur insoupçonnée. Le dernier état des lieux est, il est vrai, assez édifiant. «Aujourd'hui, nous estimons qu'environ 20.000 hommes, femmes et enfants, originaires de Roumanie et de Bulgarie pour la plupart, occupent en toute illégalité plus de 400 campements dans notre pays, dont les deux tiers sont en Ile-de-France, précise le ministre de l'Intérieur. Implantés en bordure de quartiers populaires déjà percutés par la crise, ils sont à l'origine de problèmes de cohabitation qui prennent des formes parfois inquiétantes comme en témoignent les incend...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant