Roms: les risques du double discours gouvernemental

le
1
DÉCRYPTAGE - Les messages contradictoires envoyés par le gouvernement pourraient compliquer la résolution du problème posé par l'intégration des Roms.

Combien y a-t-il de Roms en France? Quinze mille, selon les associations qui les soutiennent et le gouvernement qui les écoute. Mais si l'on questionne Claude Guéant, très au fait du dossier, ces migrants seraient «beaucoup plus nombreux». Quinze mille, c'est, à l'en croire, l'ordre de grandeur pour la seule région parisienne.

Dans la capitale, 10 % des déferrements judiciaires concernent des Roumains, dont une moitié des mineurs. Au plus fort de la polémique entre Valls et Aubry à propos de l'expulsion d'un campement de Roms à Lille cet été, une note de la PJ avait opportunément fuité pour rappeler que le nombre de ressortissants roumains mis en cause dans les crimes et délits a bondi de 70 %, avec plus de 20.000 mis en cause en 2011 contre 12.000 en 2009.

Nicolas Sarkozy avait, en son temps, osé établir un lien direct entre une certaine forme de délinquance et l'explosion de l'implantation des campements illicites de Roumains, Bulgares, Hongrois ou Slovaques, un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5441845 le mercredi 12 sept 2012 à 23:42

    Quand Sarko a dit qu'il fallait démanteler les campements clandestins de rom, il s'est attiré les foudres... Hollande (caché par Valls) le fait dans l'indifférence générale...