Roms : le PS divisé entre le terrain et les idées

le
2
Dans une tribune parue dans Le Monde , neuf élus PS soutiennent Manuel Valls. Mais d'autres s'interrogent...

La «fermeté» affichée par le ministre de l'Intérieur dans l'application des décisions de justice sur les démantèlements de campements illégaux, qui a provoqué l'ire des associations de soutien aux Roms, pourrait bien provoquer parmi les élus de gauche un de ces débats qui rappellent qu'entre les idéaux proclamés et la lucidité des élus de terrains, il y a souvent un gouffre.

Dans une tribune parue dans Le Monde le mercredi 15 août, neuf élus PS affichaient leur approbation envers la politique de Manuel Valls. Qu'ils soient maire de Villeurbanne, de Villeneuve-d'Ascq (où le démantèlement d'un camp le 9 août relançait la polémique), de Gonesse ou de Roubaix, ils sont confrontés directement à la question et rappellent les raisons qui motivent cette politique: «Conditions d'insalubrité intolérables pour les personnes, en particulier les familles avec enfants, et tensions croissantes avec les populations avoisinantes jusqu'à menacer la vie en collectivité.»

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le vendredi 17 aout 2012 à 09:20

    Allé, ouvrons grand nos portes et surtout nos portefeuilles...de toutes les façons quand il n'y aura plus rien, ce sera une guerre qui nous attendra rien de plus ! Bravo à nos politiques de tous bords !

  • g.marti4 le vendredi 17 aout 2012 à 00:10

    Finalement ils sont forts... ils démantèlent pour des raisons d'insalubrité alors que sarko démantelait parce que c'étaient des voyous et des escros. Tien au fait, le gangs des casseurs de distributeurs avec une fourchette c'est qui ?