Roms : l'UMP pressée de sanctionner son élu varois

le
2
VIDÉO - Dénoncée par la gauche, la ligne de la «droite décomplexée» ne peut pas expliquer les propos du maire de Roquebrune-sur-Argens selon Luc Chatel.

Couper court à toute polémique. Dès la publication par le site Mediapart de l'enregistrement des propos de Luc Jousse, maire de Roquebrune-sur-Argens (Var) à l'encontre des Roms, l'UMP a condamné «avec la plus grande fermeté» la sortie et a annoncé que des sanctions seraient prises à l'encontre de l'élu. Le communiqué n'est pas signé mais il est révélateur de l'état d'esprit qui règne dans le parti de Jean-François Copé.

À une semaine d'une nouvelle convention sur l'immigration que le député de Seine-et-Marne avait annoncé en réaction à l'affaire Leonarda, Copé n'entend pas prêter le flanc aux critiques de ceux qui dénoncent la «droite décomplexée» dont il s'est fait le chantre. «C'est inadmissible, c'est dégueulasse, c'est au-delà de ce que l'on pouvait imaginer, a ainsi expliqué sur Europe 1 le porte...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4426670 le jeudi 5 déc 2013 à 13:03

    Un maire , peut être sanctionné" parce qu'il a empéché, par neuf fois, des roms de faire leur marché de cuivre!!! Vive la France!!!

  • M2266292 le jeudi 5 déc 2013 à 13:00

    Ils vont un peu vite, cette élu a dit la vérité, les maires sont seuls devant ces problèmes. pas de taubira, pas de sapin, pas de 1er ministe, pas de président, ils se font tout petits devant le problème