Roms : Jean-Marc Ayrault joue la prudence à Bucarest

le
0
L'entrée de la Roumanie dans l'espace Schengen se heurte à l'intégration de cette population.

Est-ce la conséquence de la vive polémique rallumée dimanche dernier par le député maire de Nice Christian Estrosi à propos des Roms? Ou la perspective des municipales en mars prochain? Ou bien les deux? Toujours est-il que si la France soutient l'adhésion de la Roumanie à l'espace Schengen de libre circulation, elle joue toutefois la carte de la prudence sur le sujet.

Lors de sa visite officielle jeudi et vendredi à Bucarest, le premier ministre Jean-Marc Ayrault a déclaré comprendre «fort bien la demande de la Roumanie». «La France a toujours été ouverte à cette question et a soutenu votre démarche», a-t-il assuré au cours d'un entretien avec le président roumain Traian Basescu. Mais il a toutefois précisé que cette adhésion «devra se faire en deux étapes».

Seule l'ouverture des frontières aériennes est envisagée dans un premier temps. Et Jean-Marc Ayrau...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant