Roms : comment François Hollande a durci sa position

le
1
Pendant sa campagne présidentielle, François Hollande voulait éviter de stigmatiser les Roms. Il s'est désormais rapproché de la ligne de Manuel Valls.

En apprenant la sortie de Cécile Duflot contre Manuel Valls, jeudi, François Hollande n'a pu dissimuler son agacement. D'abord car les oppositions à répétition entre le ministre de l'Intérieur et sa collègue du Logement accréditent la thèse d'un gouvernement désuni, où les ego priment sur le jeu collectif. Ensuite car en l'appelant à trancher sur le sujet des Roms, Cécile Duflot le pousse à sortir du confortable mélange de fermeté et d'humanisme dont il avait officiellement fait sa ligne.

» La campagne présidentielle, pro-intégration

Le sujet des Roms est peu abordé pendant la campagne de 2012. Il embarrasse aussi bien Nicolas Sarkozy, qui n'a pas réussi à résoudre le «problème rom» malgré ses discours martiaux de l'été 2010, que François Hollande, qui connaît les divisions idéolo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le mardi 1 oct 2013 à 12:27

    Du Pépère tout craché : je vais du côté ù le vent me pousse ... ! :-D