Roms : Ayrault appelle au «sang-froid» dans la gestion du pays

le
4
Roms : Ayrault appelle au «sang-froid» dans la gestion du pays
Roms : Ayrault appelle au «sang-froid» dans la gestion du pays

Et le Premier ministre siffla la fin de la récréation. Au lendemain de la violente charge de Cécile Duflot contre son collègue Manuel Valls à propos de la question rom, et alors que les ténors de la majorité se sont employés à calmer le jeu toute la matinée, Jean-Marc Ayrault appelle, ce vendredi après-midi, chacun à garder son «sang-froid».

Bravant les consignes du président François Hollande, qui avait demandé à ses ministres de ne plus afficher leurs dissensions, la ministre du Logement s'est livrée à une charge en bonne et due forme, jeudi lors d'un discours aux journées parlementaires d'EELV à Angers (Maine-et-Loire), contre son collègue en charge de l'Intérieur. Après les déclarations de celui-ci sur les Roms, Cécile Duflot a notamment accusé Manuel Valls d'être allé «au-delà de ce qui met en danger le pacte républicain».

Le Chef du gouvernement a donc rappelé, en marge d'un déplacement dans le cadre du sommet Ecocity à Nantes (Loire-Atlantique), qu'on «ne peut pas gérer un pays comme la France si on ne peut pas faire preuve en permanence de sang-froid pour gérer les problèmes du pays». «C'est très important pour les Français qu'ils sachent que le gouvernement ne gère pas à la petite semaine», a-t-il martelé.

«Ça ne sert à rien de créer un climat de tension»

Dans «les affaires du pays, sur des sujets aussi difficiles qui peuvent créer de la passion, qui peuvent créer de la colère - parce que certaines situations sont inacceptables -, il faut toujours revenir à l'essentiel et l'essentiel c'est que nous avons une politique, que cette politique est écrite et donc il faut s'y tenir», a insisté le chef du gouvernement.

Comme il l'avait fait la veille, à Angers où il était arrivé peu après le discours de sa ministre du Logement, Jean-Marc Ayrault a rappelé «qu'il y a une ligne politique définie précisément dans une circulaire». «Ce qui est écrit dans cette circulaire est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ref1929 le vendredi 27 sept 2013 à 23:50

    Avec le sang chaud on a le merite d'etre vivant...

  • ref1929 le vendredi 27 sept 2013 à 23:50

    "Au sang froid" ? C'est à la mort qu'il veut nous mener avec sa politique ?

  • phiphou le vendredi 27 sept 2013 à 21:49

    Il se moque du monde celui la. Qui a nommé la furie ?

  • jbellet le vendredi 27 sept 2013 à 20:33

    il faut virer duflot