Romney veut restaurer le leadership américain

le
0
Le candidat républicain, qui promet de se montrer ferme face à l'Iran et la Syrie, a égratigné le bilan de la présidence Obama.

«Je sais que les Américains se demandent si notre pays, avec son économie malade et sa dette massive après 11 ans de guerre, est toujours capable d'être le leader, a lancé Romney lundi, face à une mer de cadets en uniforme blanc. Je crois que si l'Amérique n'assume pas le leadership, d'autres le feront, qui ne partagent pas nos intérêts et nos valeurs... Et le monde deviendra plus sombre.»

C'était ce lundi à l'Institut militaire de Lexington, un prestigieux collège militaire créé en 1839, souvent présenté comme le West Point du Sud. Romney n'avait pas choisi au hasard cette école, dont le général George Marshall, l'une des grandes figures militaires de la Seconde Guerre mondiale, avait été élève. Pour son premier grand discours de politique étrangère, le candidat républicain s'est placé dans le sillage de ce grand homme, et de la tradition bipartisane américaine de «paix par la force» qui a prévalu pendant près de 70 ans. «Le seul moyen de gagner

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant