Romney, seul face à Obama

le
0
Le candidat républicain a des atouts, mais sa personnalité ne convainc pas.

L'ultraconservateur Rick Santorum désormais hors jeu, la voie est libre pour Mitt Romney, assuré d'obtenir l'investiture républicaine, pour affronter Barack Obama en novembre. Même s'il a de sérieux atouts, il n'est pas au bout de ses peines. Romney devra rallier à sa cause la frange conservatrice d'un Parti républicain profondément divisé, un groupe qu'il n'a jamais réussi à enthousiasmer, tout en menant une campagne plus au centre, la présidentielle américaine se jouant traditionnellement chez les indépendants une fois passées les primaires. Un défi acrobatique pour un candidat dont les électeurs se demandent toujours qui il est vraiment. L'éditorialiste Harold Meyerson s'interroge, mercredi dans le Washington Post, sur la manière dont Mitt Romney va s'y prendre pour «pivoter» au centre, après avoir mené la campagne «la plus à droite de l'histoire du Grand Old Party depuis Barry Goldwater» en 1964. Certains leaders évangéliques rappellent que le modéré J

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant