Romney gaffe lors de sa tournée à l'étranger

le
0
À Londres, le candidat républicain provoque la consternation en critiquant l'organisation des JO.

Quatre ans presque exactement après la tournée à l'étranger de Barack Obama, alors candidat à la Maison-Blanche, c'est au tour de Mitt Romney de tenter de se donner une stature internationale avec un voyage de six jours, qui a commencé mercredi en Grande-Bretagne et se poursuivra par Israël et la Pologne. Ce «test» sur la scène internationale du candidat républicain ne ressemble en rien à celui de son rival. L'équipe de campagne de Romney avait laissé entendre avant son départ que ce serait une tournée aux ambitions modestes, au cours de laquelle le gouverneur s'appliquerait à «écouter et apprendre».

En 2008, le sénateur Obama s'était rendu dans les zones de conflits, au Moyen-Orient et aussi en Europe où le premier candidat noir à la Maison-Blanche avait été accueilli en rock star. Mitt Romney, grand inconnu sur la scène internationale, a opté, lui, pour un voyage à risques limités. La Grande-Bretagne et Israël sont les deux alliés les plus proches des...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant