Rome veut durcir la fiscalité des entreprises d'internet

le
0
    ROME, 4 mai (Reuters) - L'Italie demandera des règles 
internationales plus efficaces régissant la taxation des 
entreprises d'internet à l'occasion de la réunion des ministres 
des Finances des pays du G7 la semaine prochaine, a déclaré 
jeudi le ministre italien de l'Economie, Pier Carlo Padoan. 
    Rome accuse régulièrement les géants de l'internet 
d'échapper à l'impôt via des pratiques d'évasion fiscale. 
    Le fisc italien a annoncé jeudi avoir conclu un accord avec 
Alphabet, maison mère de Google  GOOGL.O , pour que cette 
dernière paye 306 millions d'euros pour régler un contentieux 
fiscal couvrant la période allant de 2002 à 2015.   
    "Nous ferons tout notre possible pour prendre des mesures 
concrètes" sur la fiscalité des entreprises d'internet lors de 
la réunion du G7 du 11 au 13 mai, a déclaré Pier Carlo Padoan 
devant le Parlement  
    "Il existe différents positions au sein du G7" sur la 
question", a-t-il toutefois concédé. 
 
 (Giuseppe Fonte; Claude Chendjou pour le service français, 
édité par Patrick Vignal) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux