Rome veut de nouvelles règles budgétaires dans la zone euro

le
0
    ROME, 22 février (Reuters) - Le gouvernement italien estime 
que les dispositions budgétaires de la zone euro doivent être 
changées au vu de la faiblesse de la croissance et de 
l'inflation. 
    "Au vu de taux de croissance modestes et prolongés et d'une 
inflation exceptionnellement basse, même les mesures hors normes 
mises en place par la Banque centrale européenne (BCE) se 
révèlent insuffisantes", explique Rome, dans un document rédigé 
par le ministère de l'Economie et publié sur le site internet du 
gouvernement. 
    "L'évolution des prix devrait être mieux prise en compte 
dans les règles budgétaires", ajoute le gouvernement dans ce 
document où il endosse également le principe d'un ministre des 
Finances pour l'ensemble de la zone euro.  
    La dette de l'Italie représente 133% du PIB environ, soit la 
plus élevée de la zone euro après celle de la Grèce, et le 
président du Conseil Matteo Renzi juge que les règles 
communautaires rigoureuses en matière de réduction de la dette 
risquent de produire l'inverse des effets recherchés. 
    La croissance de l'économie italienne a été très faible au 
quatrième trimestre 2015 en raison d'une demande intérieure en 
berne, ce qui jette une ombre sur les perspectives pour cette 
année, suivant les données publiées ce mois-ci par l'institut 
italien de la statistique (Istat).   
     
 
 (Gavin Jones; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité 
par Patrick Vignal) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux