Rome : l'hommage aux chrétiens d'Orient

le
0
Les textes récités vendredi soir au cours du grand chemin de croix du Colisée ont été rédigés par de jeunes Libanais.

L'idée est venue de Benoît XVI: confier à des jeunes du Liban la rédaction des méditations du grand chemin de croix du Colisée, le soir du vendredi saint, à Rome. Le résultat est bouleversant. Les mots de ces jeunes très inquiets de la situation en Syrie ont donné à cette lente méditation nocturne présidée par le pape François une densité rare. Station après station, le récit de la Passion du Christ au milieu d'une foule innombrable, dans les ruines spectaculaires du monument romain, a aussi permis de toucher du doigt la situation sans issue des chrétiens de Terre sainte. C'était l'objectif du pape émérite. Il a été atteint.

Benoît XVI a pu le constater en regardant cette cérémonie à la télévision depuis Castel Gandolfo. Le patriarche des maronites, Béchara Boutros Raï, à qui Benoît XVI avait passé cette commande l'hiver dernier dans la f...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant