Rome : l'ex-curé franc-maçon espère plaider sa cause devant le pape

le
4
Rome : l'ex-curé franc-maçon espère plaider sa cause devant le pape
Rome : l'ex-curé franc-maçon espère plaider sa cause devant le pape

Il ne peut retenir ses larmes : au bout de 39 jours de «pèlerinage» des Alpes françaises à Rome (Italie), Pascal Vesin est arrivé aux portes du Vatican, mercredi. Il espère que le pape François lèvera la sanction qui le frappe pour être «prêtre franc-maçon» et fier de l'être. Il a été démis de ses fonctions de curé de la paroisse Sainte-Anne d'Arly-Montjoie à Megève (Haute-Savoie) fin mai, alors qu'il est adhérent actif du Grand-Orient de France depuis treize ans.

«J'espère être reçu par le pape François ou par un de ses secrétaires. Ma cause dépasse le cas Pascal Vesin», dit-il à l'AFP, soulignant qu'il restera dans cet espoir à Rome jusqu'aux alentours du 7 septembre. Depuis le 14 juillet, le père, âgé de 43 ans, a marché seul sous un soleil écrasant de chez lui au Vatican, faisant du camping sauvage, portant les prières de ses paroissiens.

La barbe noire fournie, le visage rougi par le soleil, portant un bandana des Journées mondiales de la jeunesse de Rome en 2000, et chargé d'un lourd sac à dos, le père Vesin ajoute sous forme de boutade : «J'avais plein de monde dans mon sac, beaucoup ont marché avec moi !» Il dit avoir reçu de nombreux mails et SMS de soutien, de catholiques et de non catholiques.

Un courrier envoyé au pape «notamment via certains cardinaux»

«Homme blessé» par «l'injustice» de la sanction qui lui a été signifiée en mai par la Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF), le curé démis d'Arly-Montjoie avait envoyé un premier «courrier lapidaire» au Vatican le 6 juin. Il a effectué depuis «un retour sur lui-même» qui lui a permis de formuler ses arguments «réfléchis» dans une lettre envoyée le 1er août depuis Pontremoli (Toscane) au pape. Elle a été expédiée «par quatre ou cinq canaux, notamment via certains cardinaux» dans l'espoir qu'elle parvienne effectivement à François.

«Dans ce texte, ce n'était plus un franc-maçon qui dit "il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 66michel le jeudi 22 aout 2013 à 09:17

    Avant de juger de la FM il conviendrait peut être d'en étudier ses fondements et origines, les différentes obédiences (ce qui permet en l'occurence de ne pas mettre tous les oeufs dans le même panier), la relation de la FM avec le compagnonnage, la différence entre l'opératif et le spéculatif, les différents rites, et le pourquoi du comment. Mais en général ceux qui critiquent le plus sont ceux qui n'ont pas spécialemment envie de s'emmer... à regarder au delà de leur PIF

  • 66michel le jeudi 22 aout 2013 à 09:01

    certains, dans l'impossibilité de voir au-delà du mystère, se sentent obligés de partir en d'inutiles palabres, faisant preuve d'une incroyable immagination. QUAND on ne connait pas on la ferme !!!!!!!!!!

  • LeRaleur le mercredi 21 aout 2013 à 23:36

    Le Père François étant +ou- copain avec l'Islam, avec un franc-mac, pas de problème.

  • cavalair le mercredi 21 aout 2013 à 23:27

    Il est completement a cote de ses pompes.... J'espere bien que le Pape va confirmer la sanction. Les franc mcs sont une ver..ole Il y en plus de la moitie au gouvernemeent plus Holland.