Rome : des cardinaux fustigent le projet «pervers» d'un MacDo près du Vatican

le
0
Rome : des cardinaux fustigent le projet «pervers» d'un MacDo près du Vatican
Rome : des cardinaux fustigent le projet «pervers» d'un MacDo près du Vatican

C'est loin d'être une simple querelle de clocher. Au Vatican, des cardinaux se déchirent autour du projet, validé par l'autorité qui administre les biens immobiliers du Saint-Siège, d'installer un restaurant McDonald's à proximité immédiate de la Place Saint-Pierre de Rome. Le projet prévoit que le fast-food prenne place dans le quartier de Borgo Pio, enclave médiévale et piétonne de la ville située à proximité immédiate de la cité-Etat du Vatican. 

 

«C'est une décision perverse et controversée à tout le moins», fulmine le cardinal Elio Sgreccia dans un entretien au quotidien La Repubblica publié ce samedi. Ouvrir un établissement du géant américain de la restauration rapide à droite de la basilique du Vatican «est irrespectueux» à l'égard de l'une des places architecturales les plus emblématiques donnant sur les colonnades de Saint-Pierre, ajoute-t-il.

 

 

Ce cardinal ne vit pas lui-même dans le bâtiment où serait installé le futur restaurant mais s'exprime au nom de sept prélats qui, eux, y résident. La location des lieux est gérée par la société ASPA  (Administration du Patrimoine du Siège Apostolique) chargée de la gestion des biens immobiliers du Vatican. «Je ne vois pas où est le scandale», balaye le cardinal Domenico Calcagno, patron de l'institution, estimant qu'il n'y a aucune raison de revenir en arrière sur un accord conclu en toute légalité.

 

Le projet devrait rapporter 30 000 euros

 

Selon La Repubblica, un des cardinaux opposés au projet a écrit au pape François pour lui demander d'intervenir contre un choix commercial qui devrait rapporter au Vatican 30 000 euros par mois. Responsable d'une association de défense du quartier historique entourant le Vatican, Moreno Prosperi déplore que ce dernier perde son image. En raison de la prolifération de stands de souvenirs illégaux et de supérettes, «l'identité de cette zone ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant