Rome attend 8 à 10 milliards d'euros de privatisations

le
0
ROME POURRAIT DÉGAGER DE 8 À 10 MILLIARDS D'EUROS DE PRIVATISATIONS
ROME POURRAIT DÉGAGER DE 8 À 10 MILLIARDS D'EUROS DE PRIVATISATIONS

DAVOS (Reuters) - L'Etat italien pourrait dégager entre huit et dix milliards d'euros de la cession de ses participations dans des entreprises publiques au cours des deux prochaines années, a estimé jeudi le ministre de l'Economie Fabrizio Saccomanni.

L'essentiel des revenus tirés de la vente de sociétés allant des services postaux Poste Italiane à la société de contrôle du trafic aérien ENAV devrait rentrer dans les caisses de l'Etat cette année, mais les opérations ne seraient pas bouclées avant 2015, a-t-il dit.

"Nous attendons des résultats substantiels en 2014 mais le processus se prolongera jusqu'en 2015", a-t-il déclaré dans le cadre d'une interview accordée à Reuters Television en marge du Forum économique mondial de Davos, tout en ajoutant qu'il s'agissait d'une estimation prudente.

Le ministre a précisé que l'un des joyaux de ce programme de privatisations, la cession prévue d'une participation de 40% dans Poste Italiane, devrait se solder pour l'Etat par un produit allant de quatre à cinq milliards d'euros et que d'autres parts du capital de l'entreprise pourraient être vendues par la suite.

"Après cette première offre, il pourrait y en avoir d'autres", a-t-il dit.

Alessandra Galloni, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant