Roman Polanski interrogé par le parquet polonais

le
1

VARSOVIE, 14 janvier (Reuters) - Le parquet de Pologne a interrogé le cinéaste Roman Polanski, toujours visé par une plainte pour agression sexuelle en 1977 aux Etats-Unis, qui réclament son extradition, rapporte mercredi l'agence de presse PAP. L'entretien a eu lieu à Cracovie (sud) et le parquet publiera sans doute un communiqué dans la journée de jeudi, selon PAP. Les services du ministère public polonais avaient exprimé la semaine passée leur intention d'interroger le réalisateur après avoir reçu une demande d'extradition de la part de l'administration américaine. Roman Polanski effectue actuellement à Cracovie des repérages en vue d'un prochain film. Le réalisateur franco-polonais, qui est âgé de 81 ans, a plaidé coupable en 1977 de relations sexuelles avec une mineure de 13 ans, Samantha Geimer. Il a passé 42 jours en prison dans le cadre de son accord avec les procureurs mais il a fui les Etats-Unis l'année suivante, craignant que le juge chargé de se prononcer sur sa peine revienne sur l'accord conclu et le renvoie en prison pour plusieurs années. En 2009, il a été arrêté à Zurich en vertu du mandat d'arrêt lancé contre lui 31 ans auparavant et placé en résidence surveillée. Il a retrouvé la liberté en 2010, les autorités suisses ayant décidé de ne pas l'extrader vers les Etats-Unis. (Pawel Sobczak; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le mercredi 14 jan 2015 à 23:18

    la justice a été bien tolérante avec ce monsieur et pour des actes criminels bien graves...alors qu'avec Dieudonné, cela se rapproche de l'acharnement. C'est dommage de confirmer ainsi les paroles de ce "soit disant humoriste", cela ne grandit ni la justice ni certains "soit disant intellectuels"