Roman Abramovitch met fin au conflit à la tête de Norilsk

le
0
LE MILLIARDAIRE RUSSE ROMAN ABRAMOVITCH ACQUIERT 7,3% DE NORILSK
LE MILLIARDAIRE RUSSE ROMAN ABRAMOVITCH ACQUIERT 7,3% DE NORILSK

par Polina Devitt et Donny Kwok

MOSCOU/HONG KONG (Reuters) - Le milliardaire russe Roman Abramovitch, proche du Kremlin, a acheté une participation de 7,3% dans Norilsk Nickel et obtenu le principal droit de vote pour mettre fin à la lutte de pouvoir entre les deux actionnaires principaux du producteur de nickel et de palladium.

Le torchon brûlait depuis quatre ans entre Vladimir Potanine, principal actionnaire de Norilsk avec 28% des parts et qui ambitionnait d'en prendre la tête, et Oleg Deripaska, directeur général et principal actionnaire de Rusal, groupe qui détient le quart du capital de Norilsk.

L'origine du conflit remonte à la prise de participation de 14 milliards de dollars de Rusal en 2008, avant le début de la crise financière.

Rusal perd de l'argent et son endettement net atteint 10,7 milliards de dollars. Oleg Deripaska n'a jamais vraiment eu son mot à dire chez Norilsk, où il a été supplanté par Vladimir Potanine, lequel a supervisé plusieurs rachats de titres avec la bénédiction des instances dirigeantes.

Le président russe Vladimir Poutine avait indiqué, lorsqu'il est revenu au Kremlin en mai, qu'il souhaitait mettre rapidement un terme au conflit entre les deux hommes.

L'accord conclu mardi semble donc porter le sceau du Kremlin, dont Roman Abramovitch est réputé proche.

DROIT DE VOTE

Vladimir Potanine et Oleg Deripaska ont accepté de vendre au propriétaire du club de football anglais de Chelsea une part de 7,3%, d'une valeur d'environ deux milliards de dollars.

Les trois parties vont contribuer à parts égales - représentant chacune 22% de Norilsk - à un compte sous séquestre qui sera contrôlé par Millhouse, la société d'investissement de Roman Abramovitch, donnant de facto à ce dernier le principal droit de vote.

"Millhouse s'assurera du respect de l'accord de partenariat en votant avec ce bloc d'actions", ont indiqué Vladimir Potanine et Oleg Deripaska dans un communiqué conjoint diffusé par leurs sociétés.

L'accord réduit le droit de vote d'Interros, la holding de Vladimir Potanine, de 28% à 22%, et celui de Rusal, le géant de l'aluminium d'Oleg Deripaska, de 25% à 22%.

En contrepartie, Vladimir Potanine deviendra directeur général, tandis qu'Oleg Deripaska obtiendra les plus forts dividendes, comme il le souhaitait.

Rusal a souligné que l'accord garantissait le versement des dividendes payés par Norilsk pour les années 2012, 2013 et 2014.

Les deux actionnaires ont par ailleurs abandonné toutes leurs poursuites en justice.

Après avoir reculé de plus de 2% en séance, l'action Rusal a finalement terminé en hausse de 2,42% contre une hausse de 0,2% pour l'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong.

Avec Andrey Kuzmin et Anne Marie Roantree, Benoit Van Overstraeten et Tangi Salaün pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant