Romain Viale : "Les Léopards de Dolisie veulent devenir une référence"

le
0

Préparateur physique de formation, Romain Viale a accepté une offre venue du continent africain en début d'année 2015. Depuis, il exerce son métier aux Léopards de Dolisie, meilleur club du Congo et habitué de la Ligue des champions.

Comment s'est présentée l'opportunité d'aller travailler au Congo ? Je faisais partie de la promotion 2014-2015 du programme "10 mois vers l'emploi" proposé par l'UNECATEF. J'étais en session quand une offre est arrivée à l'UNECATEF pour ce poste de préparateur physique, j'étais le seul préparateur physique de la promo, donc on m'en a parlé et j'ai dit que cela pouvait m'intéresser.
C'est le club qui t'a contacté directement ? Non, c'est un intermédiaire qui connaissait bien l'un des dirigeants de l'UNECATEF, Pierre Repellini, qui a fait le lien. Au départ, on m'a simplement dit qu'un club du Congo-Brazzaville cherchait un préparateur physique et on m'a demandé si cela pouvait m'intéresser. Vu que je l'étais, l'intermédiaire m'a rappelé 48 heures plus tard pour me donner toutes les informations sur le club, l'entraîneur, les conditions de travail, les objectifs. On était 4-5 sur une short list, puis j'ai été choisi.
"Les Européens sont censés amener leur savoir-faire et leur réseau"
À la base, tu as quelle formation ? J'ai une licence STAPS Entraînement sportif spécialité "Musculation et haltérophilie" et un Master 2 STAPS Préparation physique et mentale orienté vers la performance en football. Depuis 2012, je suis également intervenant en physiologie dans une école d'ostéopathie.
Quand tu as débarqué chez les Léopards de Dolisie, tu as vite compris que c'était un club ambitieux ? C'est loin d'être un petit club, ne serait-ce que par l'organisation. Ils ont arrangé mes formalités administratives et ma venue très rapidement. Tout a été géré de A à Z. Les infrastructures ne sont pas très modernes, elles sont en phase de construction. C'est un club qui a des bases solides, mais avec l'entraîneur actuel Lamine N'Diaye, on est en train de tout étoffer. J'ai moi-même fait des demandes de devis auprès de fournisseurs en France pour tout ce qui est matériel de musculation et d'entraînement. C'est aussi pour cela que l'on m'a fait venir, pour apporter mes références européennes en préparation physique. En Afrique, la fonction est très peu représentée, il n'y a pas de réels...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant