Romain Feillu a peu goûté au reportage de Stade 2 sur les moteurs

le
0

Alors que, dimanche dernier, le magazine Stade 2 a proposé un reportage sur le possible dopage mécanique dans peloton du cyclisme professionnel, Romain Feillu a réagi avec des mots assez fleuris via Twitter.

Une enquête qui a fait grand bruit. Ce dimanche, l’émission Stade 2 a proposé une longue enquête sur l’essor supposé de l’utilisation de moteurs dans les vélos des cyclistes professionnels. Dans la foulée de la découverte d’un tel dispositif dans le vélo utilisé par une jeune belge spécialiste du cyclo-cross lors des Mondiaux de la discipline en début d’année, la chaîne publique a voulu mettre en lumière ce qui pourrait être une dérive comparable à celle du dopage physiologique, qui secoue le peloton professionnel depuis le milieu des années 1990. Mais cette enquête n’a pas été du goût de tout le monde et s’il y a bien un coureur qui s’est illustré dans sa réponse au service public, c’est bien Romain Feillu. Via son compte Twitter officiel, le coureur de la formation HP BTP-Auber 93 y est allé de quelques mots fleuris pour critiquer vivement ce reportage, mettant en avant ce qu’il considère comme un manque de preuves et un manque de noms pour crédibiliser, à ses yeux, les conclusions voulues par ceux qui ont réalisé cette enquête. Ce qui est sûr, c’est que cette enquête a permis de rouvrir ce dossier et d’attirer l’attention du monde cycliste professionnel, avec une première réaction du syndicat des coureurs professionnels qui, par la voix de son président Gianni Bugno, a appelé l’UCI à des sanctions dures contre ceux qui se rendraient coupable de l’utilisation de moteurs.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant