Roma et Leverkusen offrent le match de l'année

le
0
Roma et Leverkusen offrent le match de l'année
Roma et Leverkusen offrent le match de l'année

Quel match de dingue ! La définition même de la folie. Menés 2–0, la Roma a réussi à renverser le Bayer 4–2, avant de craquer dans les dernières minutes. Score final : 4–4.

Bayer Leverkusen 4-4 AS Roma

Buts : Chicharito (4e sp, 19e) Kampl (83e), Mehmedi (87e)// De Rossi (29e, 37e), Pjanic (54e), Falque (74e)

Attention ! Match complètement fou pouvant heurter la sensibilité des téléspectateurs français en raison d'une très grande intensité. Car cette confrontation entre la Roma et le Bayer Leverkusen avait tout d'un scénario de film d'horreur de la première à la dernière minute. La Roma, la blonde sexy, se retrouve pleine de certitudes en territoires étrangers. Très vite, les choses se passent mal pour elles. Un pénalty en moins de trois minutes. Puis un deuxième coup de massue quelques minutes plus tard signé Chicharito. Avant que le beau garçon, Daniele De Rossi, prenne les choses en main et règle son compte au méchant, couvert par le gentil policier Miralem Pjanic et finalement abattu par le jeune Iago Falque. Mais comme un bon tueur se relève toujours, il a fallu que le Bayer Leverkusen renverse également la tendance dans les dernières minutes et clôture ce match sur un nul 4 – 4. En somme, une exceptionnelle soirée de Ligue des champions pour les téléspectateurs ! Un peu moins pour Rudi Garcia qui voit ses chances de qualification s'amenuiser. Le Bayer, quant à lui, reste second du groupe.

Chicharito vs De Rossi


En tout cas, tout n'était pas gagné d'avance pour la Roma. L'ingénieur son de la BayArena a tout juste le temps d'éteindre la musique de la Ligue des champions que Çalhanoğlu déborde déjà sur le côté gauche et pique un centre anodin détourné de la main par Torosidis. Hésitant dans un premier temps, l'arbitre siffle finalement pénalty. Chicharito, tout beau, plein de gel, le transforme tranquillement. 1–0 en moins de trois minutes. Autant dire que les Romains prennent un sacré coup sur la nuque d'entrée de match. Par la suite, ils peinent d'ailleurs à aligner plus de deux passes consécutives. De Rossi essaye tant bien que mal de donner l'exemple, mais à part une grosse patate de Pjanic au quart d'heure de jeu, la Roma est inerte.

La preuve encore une fois quelques minutes plus tard sur une relance mollassonne de Lucas Digne. Malheureusement pour le sosie de Dewey, Chicharito traine par là et sur un une-deux avec Çalhanoğlu il peut ajuste Szczesny en deux temps. 2–0. À ce…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant